ACCUEIL NOS FORMATIONS
LES ACTUS

FORMATIONS

SPECTACLES

IMAGES

PARTENAIRES

NOTRE LOCAL


STAGES ADULTES

Rendez-vous dans la rubrique "PLANNINGS" pour consulter les stages proposés prochainement


DANSE CONTEMPORAINE

Danser dans le mouvement ;

Eric Stieffatre propose un atelier centré sur l'exploration du corps. Les techniques de respiration, d'appuis au sol, de concentration sur les mouvements, guideront cette expérience sensitive et corporelle.

Le mouvement "dansé" sera abordé comme un moyen d'expression privilégié. Mettre son corps en jeu tout en portant une attention particulière à la qualité du geste et à son propore ressenti.


JAZZ VOCAL 

La voix est le seul instrument qui repose sur tout le corps. Un instrument à aborder comme les autres instruments, même s’il est le seul à être invisible.

Nos objectifs :
  • Développer une réelle prise de conscience de la relation corps-chant ainsi que les sensations, les ressentis;
  • Développer l’attitude de " chanteur-musicien ".

  • Échauffement corporel, travail sur la posture, l'ancrage dans le sol, la verticalité, la respiration, le soutien abdominal.
    Une mise en pratique sera faite à l'aide de standards de jazz (avec accompagnement piano par Cécile Messyasz) en groupe et passages solos afin de mieux rendre compte des sensations découvertes, des différents aspects étudiés concernant la technique vocale et quelques acquisitions musicales.
    Bonne humeur, plaisir, partage, écoute et optimisme, seront au rendez-vous !
    Stages animés par Cécile Messyasz

    CHERCHER SON PROPRE CLOWN

    Créer son propre clown - Marches, les défauts de sa marche, pour trouver le corps de son propre clown, son caractère, son univers poétique. Déguisement et fêtes, costume, maquillage - Ces éléments vont permettre à l'acteur de préciser le personnage, de l'intensifier, d'affirmer un caractère, une respiration, un rythme. Marches et jeux pour pratiquer et habiter le personnage ainsi défini.
    Improvisations- des situations simples par groupes de trois qui engagent l'imaginaire du comédien. Elles seront d'abord préparées pour créer des cohésions de groupes, permettre à tous de présenter son univers. Les improvisations spontanées - sans préparation - permettront aux comédiens de se laisser surprendre par la magie de l'instant.
    Numéros de clown- par petits groupes, les clowns préparent des "performances" pour épater le public - On découvre le dérisoire sublime, le comique de ce qui ne marche pas, l'incroyable réussite.
    Les grandes aventures - improvisations par groupes - Des familles de clown apparaissent - On les fait vivre en les engageant dans des projets collectifs : construire une maison, faire un déménagement, faire les courses, traverser la jungle... ceci permettra à chacun d'affirmer son personnage au sein du groupe et de préciser les affinités.
    Le grand spectacle des clowns - on propose un conte bien connu qui permettra de fixer quelques contraintes narratives. Dans ce cadre commun, les clowns nous font vivre le conte mais toutes les aventures peuvent arriver, là encore, l'univers du clown s'inscrit au coeur de son jeu, détourne, décale, et renverse toutes les règles.

    Stages animés par Patricia Koseleff

    COMMEDIA DELL'ARTE

    Origine de nos farces et de nos comédies, la Commedia dell’Arte interroge l’essence de la nature humaine à travers des thèmes bien connus, l’Amour, l’Argent, le Pouvoir … et la « Bouffe » . Les petits riens du quotidien se métamorphosent  en un chef-d’œuvre comique et poétique.
    Avec Pantalone, Brighella, Capitan et d’autres zanni, nous explorons le masque et ses codes corporels, la puissance expressive de la voix, la projection du regard, et, bien sûr, l’improvisation qui ouvre la boîte à imaginaire à partir de canevas très simples…
    Découvrons ensemble un théâtre drôle, épuré, dynamique, où chaque geste à son mot à dire, où l’improvisation de décline à l’infini, avec une exigence technique qui autorise toutes les audaces…

    JEUX MASQUÉS

    Une initiation au jeu masqué : Commedia, Clown, Tragédie.
    Comment le masque modifie le corps, la gestuelle et la voix.
    Comment il engage une intensité dans le jeu et une épure dans l'improvisation.
    • Échauffement : il permet de trouver l'équilibre corporel, corrige les mauvais placements du corps, autorise de nouveaux mouvements nécessaires au masque neutre pour son voyage à travers les éléments. 
    • Échauffement vocal : pour placer la voix, en fixant la respiration abdominale, de manière à mieux la moduler pour créer la voix du personnage. 
    • Travail corporel - le masque neutre et le choeur tragique
    • Créer son propre clown
    • Découverte des masques et des personnages de la commedia
    • Travail avec les masques - chaque personnage a un caractère, un corps, une dynamique à lui.

    ENSEIGNER LE THÉÂTRE DANS LA MOUVANCE DE JACQUES LECOQ et de Patricia Koseleff

    Jacques Lecoq a mis au point une pédagogie limpide et riche qui développe la présence corporelle du personnage, Patricia Koseleff a poursuivi la démarche en l'enrichissant d'un travail vocal et rythmique.
    Objectif : Découvrir et s'approprier une pédagogie efficace et des outils d'évaluation simples, pour amener l'élève à son autonomie créatrice.
    ÉCHAUFFEMENT CORPOREL - Il s'agira d'engager les professeurs à concevoir l'échauffement comme un moment de théâtre à part entière. L'échauffement rééquilibre le corps autour de la colonne et affine le mouvement

    ÉCHAUFFEMENT VOCAL - Notre enseignement consistera à aider le professeur de théâtre à engager la voix dans une dynamique théâtrale, en repérant la texture sonore de l'élève et l'aidant à pressentir les personnages « de cette voix ».
     LE JEU - REGARD, ÉCOUTE, PRÉSENCE, ÉMOTION
    On découvre des exercices simples qui, chacun, évaluent une compétence spécifique.
    Les sept sons » travaille l'écoute, « Celui qui croit » l'expressivité, « La chambre d'enfance » la présence émotionnelle. Les improvisations d'attente travaillent l'écoute et la réactivité, etc...
    Faciles à expliquer, ces exercices d'improvisation engagent l'élève à se concentrer sur une compétence unique, et à la développer.
     LA CRÉATION DU PERSONNAGE
    Nous travaillons à partir du principe du trépied de Jacques Lecoq : 3 adjectifs complémentaires pour définir le caractère du personnage. On peut également démarrer de 4 informations : le personnage attend - où ? qui ? pour aller où ? pour faire quoi ?
    Les deux démarches posent une base qui va permettre au comédien de définir son personnage et de le nuancer au fur et à mesure des improvisations.

     LE TEXTE - PERSONNAGES ET FORMES SONORES
    Un personnage de théâtre c'est une respiration, un rythme, une texture corporelle et vocale. Tel personnage sera donc plus ou moins proche de telle écriture. Le phrasé de Thomas Bernhard appelle des personnages bien différents de celui de Tchekhov. L'Andromaque de Racine est différente de celle d'Euripide. Notre démarche veut aider l'acteur à aborder le texte autrement que par son sens
    .   

    DU MASQUE NEUTRE AU PERSONNAGE

    Aborder le personnage avec le masque neutre
    Ce stage s'adresse aux comédiens qui souhaitent inscrire leur jeu au carrefour du mouvement, de la voix et du texte, par le biais du masque neutre – jeu sur le plateau et fabrication du masque.

    Objectif :
    Perfectionner l'outil corporel et sonore afin d'enrichir sa palette de jeu et développer sa capacité à créer des personnages. Créer son propre masque neutre.
    Le masque neutre - Après un échauffement sérieux, le voyage commence, à l'instant où l'on met le masque - en cuir brun. Nous respirons les éléments, les matières, les animaux, les musiques, au point de les devenir… Toute rencontre induit une dynamique. Du rapport entre le feu et l'eau naît l'enjeu théâtral : qui contamine qui ? La voix aussi voyage, lâchée ou métallique, profonde ou lumineuse, elle s'inscrit dans le mouvement.
    Les personnages guettent
    , aériens ou liquides, fauves ou chiens, nous ébauchons tout, pour mieux saisir les différences, puis pour se laisser tendre vers celui qui nous est le plus proche.

    Du masque neutre au masque de caractère
    , le jeu s'engage alors avec d'étranges personnages, uniques et universels. Les acteurs doivent maintenant trouver le corps du masque, sa sensibilité, son enjeu. On échange les masques : Comment vit l'autre ?

    Les personnages sont là :
    des groupes, des familles, des individualités avec leurs drames et leurs secrets. On enlève le masque pour connaître les personnages face aux textes : quel personnage pour quels mots, quelles sonorités et quelle musique ?
    Quand personnage et texte font un tout, unique et vibrant, alors le voyage est réussi…

    Les textes
    - Anton Tchekhov, pour les émotions pleines et totales, délirantes, en rupture. Thomas Bernhard, pour l'écriture rythmée, asphyxiée, tendue vers. Maurice Maeterlinck, pour sa parole fluide, déliée, aspirée. Jacques Rebotier, pour sa voix contemporaine, qui engage l'émotion par le rythme et la musique de la langue.
    Stages animés par Patricia Koseleff

    DU MASQUE NEUTRE AU JEU TRAGIQUE

    Jouer le masque neutre pour appréhender la tragédie et les grands discours politiques.
    Ce stage s'adresse aux comédiens qui souhaitent inscrire le jeu tragique au carrefour du mouvement, de la voix et du texte. Il s'agit de créer des outils communs qui serviront le choeur, le héros et la dimension sacrée d'un univers d'exception.
    Méthode : Le masque neutre tel qu'il est abordé par Jacques Lecoq permet de rejouer les émotions tragiques en retrouvant les dynamiques corporelles des éléments, des matières ou des couleurs.

    LE MASQUE NEUTRE
    Il est un adulte-nouveau-né qui découvre les objets de la nature avec la force de la première fois, au point de les devenir
    Avec le masque neutre, nous traversons les éléments, les matières, les animaux, les émotions, les couleurs, les musiques... Traverser le feu, c'est trouver un rythme haletant, invasif, avide, c'est engager son corps et sa respiration dans une énergie volubile et anarchique. L'eau se trouve plutôt dans l'ondulation et le roulement. De la même manière, on cherche les dynamiques vocales des objets de la nature: la voix du feu est ondulatoire, elle module en hauteur, celle du métal est plus tendue, lumineuse, pointue. Cette recherche donne une dextérité vocale au comédien, des textures de voix qui uniront le choeur tragique.

    DU MASQUE NEUTRE AU CHOEUR TRAGIQUE - Il suffit d'imaginer quinze comédiens secoués par une eau déchaînée, ou tendus comme un élastique prêt à se rompre pour se convaincre qu'il y a là une présence chorale. De nombreux exercices permettent ensuite au comédien de se sentir en osmose avec la présence du groupe. Il ne s'agit pas d'imiter l'autre, mais bien de le devenir. La puissance du choeur, c'est quand existe cet être parlant à plusieurs visages.

    NAISSANCE DU CORYPHÉE - Des exercices d'improvisation - équilibre de plateau, mouvements de foules...- permettront de faire émerger le coryphée. Qui le désigne parmi le choeur ? Lui-même ou le groupe ? En quoi un individu s'impose-t-il pour représenter son choeur ? Quelle est la fonction du coryphée face au héros ?

    LE HÉROS TRAGIQUE - C'est une forme de déflagration qui donne naissance au héros tragique. Avec lui s'engage une nouvelle étape vers le théâtre moderne, qui dote le personnage d'une psychologie. L'individu s'oppose à la pensée collective tel qu'elle représentée par le choeur. Si ce dernier fait parler le destin, c'est-à-dire la volonté des dieux, le héros s'en dégage pour revendiquer une volonté individuelle. Le Héros s'impose dans la tragédie classique mais il ne peut être appréhendé finement que si on le comprend comme issu lui-même du choeur de l'antiquité grecque.

    Le masque neutre fait exploser les murs de l'intellect : on cherche le mouvement de l'émotion plutôt que l'émotion elle-même. Il est un outil formidable pour approcher des textes essentiels que la pensée seule ne permet pas de saisir.
    Problématiques abordées - Le héros, un personnage hors du commun, entre le dieu et l'homme - de la malédiction comme destin au choix individuel - le choeur : une parole divine en creux - de la psalmodie antique au discours politique - tragédie : du sacrifice humain au combat inhumain... 

    DU CORPS AU PERSONNAGE MASQUÉ
    Stage animé par Samira El Bouzidis

    Samira El Bouzidis est médecin, art thérapeute et pédagogue théâtre.
    Son approche du masque est nourrie de différentes pratiques :
    - Recherche LEM (département scénographique de l’école Lecoq) où l’accent est mis sur le corps dynamique dans son rapport à l’espace et au mouvement
    - Les techniques de l’acteur propres au théâtre de masques
    -Les pratiques de l'’art thérapie (cadre, groupe, espaces).

    Ce stage propose d’aborder le masque à partir d’une exploration dynamique du corps.

    Le port du masque implique la recherche d’un nouveau mode d’expression et de communication par le geste, une nouvelle organisation du mouvement dans l’espace. Il s’agit ainsi de dégager le mouvement dramatique du geste (émotions, états, …) puis dans un second temps de le transposer dans la confection plastique du masque. Cette étape est réalisée à partir de supports en carton dont l’agencement aboutit à la construction d’un nouvel espace qui est celui du masque.

    La création du personnage s’appuie ainsi sur cette nouvelle proposition dynamique à travers sa mise en mouvement dans des jeux d’improvisations théâtrales.

    « Le masque est aussi une forme qui joue dans l'espace comme un véhicule qui se transporte suivant les indications qu'il propose. Il fend, il tourne, il pointe, il cogne, comme un véritable outil, suivant ses plans, ses lignes, ses points, ses masses », J. Lecoq (LEM). 

    TRAGÉDIE GRECQUE
    Héros et Chœur tragique


     

    IMPROVISATIONS
    • Le politique face à la foule : un sujet de société, deux avis opposés, le public s'approche de celui qui est le plus convaincant.
    • Le Chœur : le public regarde une scène, tous ont les mêmes émotions, les mêmes mouvements, la même respiration : c'est la naissance du Choeur tragique.

    TRAVAIL CORPOREL - LE MASQUE NEUTRE ET LE CHOEUR TRAGIQUE
    Pour trouver le chœur il faut apprendre à bouger ensemble, on y parvient en s'aidant de certains mouvements qui servent de repères :
    L'ondulation, l'éclosion, les mouvements du pêcheur, du piocheur... Le Chœur parle dans le mouvement du groupe. Il s'agit de chercher ce mouvement juste par Les identifications - quel mouvement pour telle couleur, tel son, telle matière ? L'équilibre du plateau - 2 personnes sur un plateau qui ne s'équilibre que si elles font exactement les mêmes mouvements. Tous ces exercices permettront de trouver le chœur tragique qui est un être à plusieurs têtes.

    TRAVAIL VOCAL - La voix tragique n'est pas ordinaire : Celle du Héros (qui porte un masque particulier) est plus profonde, plus ample, elle est celle d'un être d'exception. Celle du Choeur (chacun porte un masque neutre) doit donner l'impression qu'une seule personne parle alors qu'elles sont plusieurs.
    Pour tous, il faut trouver la musicalité, le rythme poétique à la hauteur des mots prononcés.
    Plusieurs exercices nous permettront de trouver cette "musique du cœur", à la fois belle et douloureuse.

    TEXTES A CONNAÎTRE PAR CŒUR - Ils seront donnés à tous ceux qui s'inscriront au stage. Ils devront être connus par coeur dès la première séance de travail (2 textes tragiques).



    Pour s’informer sur le contenu des stages: 01 43 47 50 76 - 01 76 72 03 48 -  06 60 02 23 96 ou  nous écrire - planning - tarifs